Échanges culturels internationaux Hugues Baltzinger

10 février 2016

RETOUR SUR L'EXPOSITION DE DAVLAT TOSHEV, PEINTRE MINIATURISTE

L’exposition de Davlat Toshev a attiré un public curieux et impressionné par son art. Grâce aux explications de Usmonjon et de Khurshid, les amis francophones de Davlat, les lorrains ont eu la chance de découvrir la technique de la miniature (Le papier de soie fait à la main, les feuilles d’or et d’argent, les pinceaux de fins mais rigides poils d’oreille d’écureuil, les pigments naturels…) et les thèmes de la culture ouzbèque et perse. Scènes de chasse royale, sciences (la médecine de Avicenne), poésie de Omar Khayyam, contes des mille et une nuits et philosophie soufie sont en effet les sources d’inspiration de Davlat.

DSC_0106

Les quatrains d'Omar Khayyam qui invitent à profiter des plaisirs du présent et les contes de Shéhérazade ont fait voyager le public admiratif.

DSC_0119

 

IMG_7494-miniature

Le public a longuement échangé avec l’artiste et s’est montré enthousiaste et curieux de découvrir l’Ouzbékistan.

Notre association d’Echanges Culturels Internationaux remercie encore la municipalité de Longeville-lès-Metz et bien sûr, l’artiste et ses amis, pour cette magnifique exposition riche d’échanges.

IMG_7477_Inauguration      IMG_7475-question      DSC_0122       WP_20160207_005

Davlat a fait un cadeau inestimable pour la collection de l’association : une miniature de l’arbre de vie ou grenadier, entouré de deux oeuvres de calligraphie (des derviches tourneurs) qui nous rappellent : "Tu es puissant, tu es fort; devant toi je m'incline », la philosophie soufie qu’il affectionne. Un grand merci du fond du coeur à toi Davlat !

 

DSC_0147 (2)

Pour finir... quelques commentaires de notre livre d'or :

« J’ai été émerveillée par la finesse de ce travail… sublime ! »

«  L’exposition est magnifique. J’ai été éblouie et touchée par tant de beauté. Merci du fond du cœur pour votre travail. »

« Remarquable et précieux ! »

« J’ai rêvé d’un pays à travers des œuvres extraordinaires… »

« Merci pour ce voyage magnifique ; à très bientôt. »

« Magnifique. Quel travail ! »

« L’Orient dans toute sa splendeur et tel qu’on l’aime. »

« Merci de nous faire découvrir et partager cette culture méconnue. »

« Quel travail magnifique ! C’est superbe ! Une plongée dans les mille et une nuits… »

 « Une magnifique exposition, j’étais ravie de voir le travail de Davlat .Une superbe soirée de vernissage !!!! Félicitations encore et bonne continuation ! A bientôt… »

« C'est un voyage magnifique à travers les mille et une nuits, les anges, les jardins ... Les gens repartent de l'exposition émerveillés! En plus l'accueil à l'exposition vous fait partager la culture et la gentillesse ouzbèque. A ne pas manquer ! »

( Pour ceux qui auraient manqué l'exposition, nous en réorganiserons une lors de la prochaine venue de Davlat en France. Actuellement il expose à Paris et sera à Strasbourg les 27 et 28 février 2016.)

 

Posté par Echangesculture à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 janvier 2016

DAVLAT TOSHEV, MAÎTRE MINIATURISTE, gardien des miniatures et des calligraphies de l'école de BOUKHARA, OUZBEKISTAN

L’art de la miniature persane a atteint son apogée pendant les périodes mongoles et timourides (12e et 16e siècle.) D’abord enluminure de textes religieux, puis mariant le langage artistique et la poésie, la miniature illustra mythologie, légendes, poèmes épiques… La grande richesse de la littérature persane a permis l'émergence de nombreuses écoles importantes de la miniature, chacune possédant son style unique, et permettant ainsi une grande diversité de peintures. C'est à travers ces écoles que la peinture miniature a atteint son apogée, à la fois en Iran et en Asie Centrale. Composition claire et complexe à la fois, motifs géométriques, multitude de détails, importance des silhouettes, traits fermes et confiants… Voilà les qualités d’une « grande miniature ».

Pour les couleurs, l’or, l’argent, le lapis-lazulite (base du bleu outremer dit « bleu de perse ») dominent ; avec ensuite du vermillon clair et du jaune.

Dès le 16e siècle, l’école de Boukhara, à l’époque capitale de l’Asie Centrale, réunit les meilleurs artistes et calligraphes de son temps. Cette école eut une influence jusqu’en Inde. La tradition des grandes miniatures de Boukhara se poursuit jusqu’à nos jours.

Dans cette grande ville d’Ouzbékistan aux bâtiments couleur sable, nous avons découvert les ateliers des peintres miniaturistes, dans des caravansérails, après les coupoles marchandes et les passages couverts, dans la beauté de cette ville hors du temps à nos yeux occidentaux. Notre guide nous présente « le meilleur peintre miniaturiste de Boukhara », et nous découvrons la beauté de son travail…

 

IMG_3315IMG_3234

 

 

IMG_3235

 

Davlat Toshev est issu d’une importante lignée de peintres miniaturistes. Il en représente aujourd’hui la 7e génération. Membre de l'Académie des Arts d'Ouzbékistan, il est maître et gardien des miniatures et des calligraphies de l'école de Boukhara. Il célèbre le raffinement du style et des images philosophiques profondes.

Le matériel utilisé par Davlat Toshev pour son art est de grande qualité : papiers de soie anciens et nouveaux faits à la main, feuilles d’or et d’argent, tempera et couleurs naturelles. La loupe, une grande diversité de crayons et de pinceaux, sont ses outils quotidiens. Ses plus belles œuvres sont réalisées sur de la soie de Samarcande, du papier du XIXe siècle. Travailler sur une miniature complexe peut lui prendre 7 à 8 mois.

Davlat Toshev a pour thèmes les scènes de la vie quotidienne de l’ancienne perse, sous le règne des khans, dans des palais et des jardins luxuriants; des scènes de batailles… Il peint également des œuvres calligraphiées. Récemment Davlat Toshev a illustré le conte des quatre derviches, imaginé par le poète soufi Amir Khusru au 13e siècle, et raconté aujourd’hui par Amina Shah.

 

davlat3

 

davlat1

 

davlat2

 

Le travail de Davlat Toshev a été largement présenté dans des expositions et des festivals en France, en Allemagne, en Espagne, aux Pays-Bas, en Suisse, aux Etats-Unis, en Turquie et en Russie ; ses œuvres se trouvent également dans des collections privées et dans des grands musées en Russie, en France, au Royaume-Uni, en Turquie et aux Émirats Arabes Unis.

Nous l’avons retrouvé lors d’une exposition sur les contes et la route de la soie, organisée par Aliona Slastikhina au centre culturel et scientifique de Russie de Luxembourg, en mars 2014.

 

10269605_873585932657026_9031802257278688555_n           super photo

 

C’est avec un immense plaisir que nous l’accueillerons du 5 au 7 février 2015 pour une exposition unique à Longeville-lès-Metz, au centre culturel J.F Clervoy de Saint Symphorien. Le vernissage de cette exposition aura lieu vendredi 5 février 2015 à 18h30. Nous vous attendons nombreux pour partager et échanger autour de ses œuvres !

 

PROJET AFFICHE1

Liste des expositions de Davlat Toshev :

 

- 2005 – Tashkent, festival des arts traditionnels de l'Ouzbékistan.

- 2006 - Russie, Saratov. L'exposition "de Saratov à Boukhara ".

- 2008 - Espagne, Arcos. Art bazar, exposition personnelle.

- 2009 - Allemagne, Berlin, exposition de tourisme.

- 2009 - Pays Bas, Leyden, université de Leyden, exposition personnelle.

- 2010 - États Unis, Santa-Fe, Folk-art-market, exposition personnelle et master classe.

- 2011 - Russie, Saratov, "le voyage Moushkil goushi".

- 2012 - Suisse, Saint Gallen, exposition personnelle, "Kamil Shtrasse, exposition et master classe.

- 2012 - Russie, Saint Peterborough, le centre des livres et des arts graphiques, exposition personnelle "miniatures persanes".

- 2012 - Russie, Moscou, le musée de calligraphie contemporain, 6e exposition de calligraphie internationale.

- 2012 - Ouzbékistan, Tashkent. L'exposition pour l'indépendance au musée de Bekhzod.

- 2014 - Luxembourg, Kirchberg. 31 em festival des Migrations, des Cultures et de la Citoyenneté.

 

Liens :

http://www.guerillabooks.com/books/catalogue/le-conte-des-quatre-derviches-the-tale-of-the-four-dervishes

http://perso.numericable.fr/persian-miniatures/topic1/index.html

 

Posté par Echangesculture à 20:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 octobre 2015

Retour sur la soirée Azerbaïdjan

Chose promise, chose due, même tardivement!!!!!

Voici les photos de la soirée Azerbaïdjan, de la foule, des discussions animées autour du buffet, après le concert de Tarana Paris Bakou et autour des toiles de Renaud et de son Oeuvre Blanche. Grand succès et beaucoup de monde, et surtout beaucoup de questions et d'échanges autour de l'Azerbaïdjan : situation, coutumes, langue, traditions, pourquoi l'Oeuvre Blanche... Echanges ayant pour origine les paroles de Tarana, les images présentées pendant le concert, les tableaux et l'installation de Renaud.

Pari réussi donc pour l'association! 

Merci encore à tous pour cette soirée riche et dépaysante! Merci aux artistes, et merci à la commune de Longeville-lès-Metz, pour avoir rendue cette soirée possible.

DSC_8931         DSC_8932

WP_20150926_001          DSC_8924

 

19h45... La salle se remplit. Les gens circulent déjà autour des tableaux et commencent à échanger, puis s'asseyent face à la scène décorée de tapis persans, de samovars, de coupes et de plats en métal gravé. 

DSC_8948           DSC_8952

 

DSC_8953            FOXkv19nkN2V5dBsipCeL1mi_7pbRKRVT12HgfSPQtk,Z3XFRXc7XpgnUtHLe0FfLeajhihH8czcX73zgKCi5LQ,_h3j6ekBQLy6XjX9kwQy6QSEKzM8y9sV4adap_b--e8,hfM2aZ-5CApAvc

 

DSC_8950

Le concert : émotion et enchantement face à Tarana qui raconte et chante son pays.

DSC_8956         XJPcT_84TYQyjH-Csuq5B_yO0Chtxnh0NmSWOeHMX1A

 

A l'issue du concert, Renaud présente son Oeuvre Blanche.

 DSC_8958           DSC_8964

DSC_8963            DSC_8959

 

12032071_1050876488289938_8181276737543741680_n           12032093_1050871558290431_7714850015304482284_n

 

Et pour finir, le buffet franco-azerbaïdjanais ;-)

Posté par Echangesculture à 22:33 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 août 2015

INVITATION : SOIREE AZERBAÏDJAN DU 26 SEPTEMBRE 2015

Nous vous invitons à réserver dès maintenant votre soirée du samedi 26 septembre 2015 pour la soirée Azerbaïdjan que nous organisons à Longeville-lès-Metz dès 19h30.

NOUVELLE AFFICHE DEFINITIVE T

Au programme : grand spectacle musical de Tarana Paris-Bakou, la chanteuse franco-azerbaïdjanaise, qui vous présentera son pays d'origine, l'Azerbaïdjan, au fil de ses chansons. Exotisme, voyage et romance dans un décor aux couleurs locales. 

A l'issue de ce spectacle, le peintre Renaud Baltzinger présentera son "oeuvre blanche" qui a pour thème un fait historique de l'Azerbaïdjan.

Puis vous serez conviés à un buffet mêlant mets et boissons typiques de l'Azerbaïdjan à des amuse-bouches français.

Nous vous attendons nombreux !

Posté par Echangesculture à 22:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2015

Renaud Vincent BALTZINGER

dès le 26 Septembre à Longeville les Metz,

Le peintre engagé (Shoah, Japon, Tibet) présente son dernier travail: XOCALI, dédié aux enfants de Khojaly.

XOCALI SEPT 2

 

 

 

https://www.facebook.com/renaud.baltzinger

 

https://youtu.be/TQiZeTydqH8

 

 

Renaud Baltzinger est né le 21 Septembre, 1966. Il a commencé à peindre à l'âge de vingt ans. Il a rencontré son professeur et pendant neuf ans, il travaille chaque jour avec cette femme d'une force exceptionnelle. Elle sera le maître, et Renaud le jeune disciple. Leur relation sera totalement passionnelle. Son enfance difficile lui confère une personnalité forte. Sa volonté: dénoncer la souffrance humaine par ce média qu'est la peinture.
Il est considéré comme un peintre expressionniste:

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrLe Musée d'Orsay considère sa peinture comme le travail d'un artiste expressionniste totalement contemporain et innovant; une sorte de "Phoenix" qui relance le mouvement expressionniste. "Un Expressionniste Flamboyant".


Il se considère comme «peintre engagé." Il Il dénonce. Son sentiment: vocation et service.
Il a peint essentiellement des massacres et des guerres: les Tibétains, moines de Tibhirine, palestiniens, la guerre au Kosovo, la bombe atomique ... Il a consacré beaucoup de peintures au génocide Juif. Le peintre, en plus de ses engagements se fait défenseur des victimes de pédophilie. En 2011, il a créé Salaï, série dans laquelle il dénonce les penchants sexuels de Léonard de Vinci sur son jeune disciple. Derrière ce que le public considère comme le plus fort travail de l'artiste, il cache l'un de ses plus grands démons. Ce qu'il appelle "sa première nuit noire". Le peintre se révèle mais ne dit rien.

k2KHOJALY - XOCALI
Quand il découvre le crime génocidaire de Khojali, en Azerbaïdjan; crime impuni de grandes nations, le peintre s'y consacre complètement. Renaud Baltzinger, crée une série de plus de 70 peintures. Au départ, le peintre le fait à la demande de son frère, Hugues Baltzinger, conseiller culturel à l'Ambassade de France en Azerbaïdjan. Lorsqu'il se rend à Bakou en 2015, il décide que ce crime de guerre sera désormais son engagement.

Posté par Echangesculture à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 juillet 2015

TARANA PARIS BAKOU

à Longeville lès Metz, le 26 Septembre 2015

AZERBAÏDJAN-PROJECT-DOSSIER-DE-PRESSE (2)

 

Tarana Monbarbut ou Tarana Paris Bakou Née à Shusha en Azerbaïdjan, adossé au Caucase oriental et baigné par les eaux de la mer Caspienne. Dès sa prime enfance elle affectionne la musique, entreprend l’étude du piano et suit des cours de chant au conservatoire de Shusha, berceau de la culture azérie. Ses prestations lors de concours scolaires ou d’événements particuliers sont appréciées et couronnées de succès tant son timbre de voix est singulier. A dix-sept ans, elle découvre une nouvelle forme musicale Jazz à travers la musique du grand Vagif Mustafazade. Sensible à cet univers musical, elle pousse la porte des clubs de Jazz de Bakou pour écouter les artistes musiciens. Aux côtés de ces jazzmen, elle s’initie à leur technique puis les accompagne sur scène et interprète à l’envie leurs chansons à l’occasion de mariages. C’est au cours de l’année 2001 que Tarana saisit l’opportunité de parfaire son français à la faveur d’un séjour en France et plus précisément dans la ville natale de Victor Hugo, à Besançon (25) avant de rejoindre, découvrir et affectionner Paris où elle est admise dans la prestigieuse faculté de La Sorbonne ; elle y poursuit durant cinq ans des études de langues, obtient un Master 2 LLCE Journalisme
La passion de la musique, langue universelle s’il en est, l’anime toujours, elle intègre alors courant 2004 et 2005 la manufacture de la chanson à Ménilmontant qui lui permet d’aborder et de travailler un répertoire de chansons française. En 2008 elle retourne en Azerbaïdjan, pour se ressourcer, puiser de nouvelles sources d’inspiration, partager ses émotions, échanger ses expériences et se consacrer exclusivement à son art. Au gré de ses rencontres, elle étudie auprès de Vagif Guerayzade, célèbre compositeur azéri et travaille sa voix avec la chanteuse lyrique Inara Babaeva. La même année elle est lauréate du Festival de Jazz des jeunes de Bakou. Après une pause Bébé, elle reprend en 2011 ses activités artistiques avec un succès grandissant.

AZERBAÏDJAN-PROJECT-DOSSIER-DE-PRESSE (4)
Elle réalise fin 2014 l'Album - Esquisse - première oeuvre musicale Franco-Azerbaïdjanaise.

Ambassadrice de deux cultures, Tarana s'établit à Paris pour mener sa vie rêvée d’artiste. Sous le pseudonyme de Tarana Paris Bakou elle enchaîne les scènes à travers la France, l'Azerbaïdjan, l'Angleterre et la Russie.

 

Le 26 Septembre 2015, à Longeville les Metz

"Le Projet AZERBAÏDJAN"

C'est l’occasion de faire connaissance avec ce Pays. L’artiste vous propose avec ce spectacle un voyage inédit à travers le plus grand pays du Caucase. Ce spectacle mélangeant sur la même scène chanson en live, images époustouflantes et vidéos HD permettra au public une immersion fantastique en Azerbaïdjan.
Une vingtaine de chanson en Azerbaïdjanais mais aussi en Français permettront aux spectateurs de parcourir pendant 1h15 l’Azerbaîdjan et sa mosaïque d’influences.

Posté par Echangesculture à 23:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2015

L'ART DE L'ORIGAMI

Petit article estival pour un grand coup de coeur ! 

C'est venu d'un superbe cadeau d'une amie : une boîte entièrement faite en origami, sans aucun autre outil que le pliage pour l'assembler (bon, la qualité de la photo ne lui rend pas honneur  :-)

WP_20150722_001

 

Ce grand art de plier le papier est désigné dans le monde entier par le terme "origami" (des mots japonais oru, plier et kami, papier). Il serait apparu au moment de la découverte de la fabrication de ce matériau si particulier, en Chine, vers le 2e siècle avant notre ère. La fabrication du papier connut un essor particulier au Japon vers le 7e siècle où apparut une tradition de pliages à signification symbolique utilisés lors de cérémonies - pour décorer les tables, présenter le saké ou le thé - ou ayant valeur de porte-bonheur et associés aux présents. (tradition encore vivante aujourd'hui.) L'origami a même eu des usages religieux. L'art du pliage se transmettait à l'origine par l'apprentissage direct, la démonstration.

L'origami consiste donc, à partir d'un seul carré de papier, à réaliser par une succession de plis toutes sortes de modèles, figuratifs ou non, sans découpage, collage, adjonction d'autres matériaux ni décoration du modèle terminé. La technique du pliage est très subtile et minutieuse : on appelle même la gamme des plis les plus courants "le solfège" !

Dans le domaine de l'objet réalisé, tout est possible : animaux, fleurs, personnages, véhicules, mobilier, constructions géométriques ou simplement décoratives... Les limites de l'imagination et de l'habileté des plieurs reculent sans cesse.

Voici une autre petite merveille, car il n'y a pas d'autres mots : une guirlande de lys faite uniquement en origami ! Chapeau bas l'artiste !

 

IMG_1239

IMG_1240

IMG_1245

En faisant quelques recherches on apprend qu'en 1978, en France, apparaît le Mouvement français des plieurs de papier (MFPP), carrément. Des travaux sont menés alliant pédagogie, poésie de l'origami et mathématiques (géométrie en particulier). 

L'origami peut prendre des proportions démesurées : le 7 décembre 2010, une girafe de 4,38 m de haut fut créée au centre national d'Amsterdam par un groupe de 30 étudiants.

Une des représentations d'origami les plus célèbres est la grue du Japon. La grue est un animal important pour le Japon : selon la légende, Quiconque plie mille grues de papier verra son vœu exaucé. La légende des mille grues (senbazuru) raconte que si l’on plie mille grues en papier dans l'année, retenues ensemble par un lien, on peut voir son vœu de santé, longévité, d'amour ou de bonheur exaucé.On dit que pour que le vœu, la chance ou la santé se réalise, on doit fabriquer le senbazuru pour une personne bien particulière et faire une prière à chaque grue achevée. Le vœu est d'autant plus fort car il aura demandé beaucoup de patience et de persévérance...

393

4762760327_8d16fb957a_b

 

des senbazuru au milieu d'immeubles japonais

 

En général, on offre un senbazuru à une personne très proche, ou à une personne malade, ou plus culturellement pour une naissance ou un mariage.

La guirlande des mille grues est devenue un symbole mondial de paix et les gens peuvent en laisser dans les temples ou jardins de prières (notamment à Tokyo et Hiroshima). Ils sont laissés à la volonté des éléments comme des messages. 

PS : Remerciements très spéciaux à Lucie, et à Valérie pour les photos de la guirlande de lys !

Posté par Echangesculture à 15:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 juin 2015

L'EXPOSITION DE JAMOL USMANOV, 22-25 MAI 2015

 

 

Nous avons le plaisir de partager avec vous les photos de ces instants précieux prises lors de l'exposition du grand artiste ouzbek Jamol Usmanov. L'objectif d'échange et de partage culturel a été pleinement atteint ! Nous remercions vivement Jamol, son épouse Guzal, son neveu Diyor - qui a joué le rôle difficile d'interprète et d'intermédiaire - et sa nièce Kamola ainsi que toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de ce beau projet. Merci à la municipalité de Longeville-lès-Metz pour son soutien et son aide. Merci également aux invités pour leurs retours  si positifs, à nos amis, et aux nouveaux adhérents pour leur confiance ! A bientôt pour de nouveaux échanges culturels...

11279942_10206718447665899_1485976351_n

 

 

Lors de son intervention, Jamol Usmanov a rappelé que la vie était faite de rencontres, petites ou grandes, et que l'évènement de ce soir avait pour origine sa rencontre avec Hugues Baltzinger.

11358664_10206718433265539_1918118069_n

 

Les élus locaux ont salué le travail de l'artiste.

11263835_10206718431705500_1084864224_n

11354706_10206718437945656_535549406_n

WP_20150522_013

 

Les discussions artistiques étaient vives autour des tableaux, chacun y allant de son interprétation.

WP_20150522_010

WP_20150522_021

WP_20150522_015

WP_20150522_017

WP_20150522_018

 

Sans titre 3

 

La presse locale a également partagé l'évènement (avec une petite erreur ;-)) 

Et après un beau moment d'exposition, voici un petit souvenir d'un beau moment de partage entre nos familles ! Et c'est avec une vive émotion que nous acceptons de Jamol un cadeau inestimable, une de ses toiles, qu'il offre personnellement à Renaud et Céline Baltzinger représentant l'association Echanges Culturels Internationaux Hugues Baltzinger. Nous le remercions encore du fond du coeur, et lui souhaitons un bon retour, en attendant d'autres échanges.

usmanov03_big 

WP_20150524_010

Posté par Echangesculture à 21:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2015

Invitation : vernissage de l'exposition de Jamol Usmanov

Chers amis,
nous vous convions au vernissage d'un des plus grands artistes peintres d'Asie Centrale. Jamol Usmanov sera notre invité du 22 au 24 mai 2015. Le vernissage se déroulera le vendredi 22 mai 2015 à 18h30. Venez nombreux !

affiche

article RL 1405 Jamol

Posté par Echangesculture à 12:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2015

JAMOL USMANOV, PEINTRE PHILOSOPHE

En avril 2013, lors de notre merveilleux voyage en Ouzbékistan, notre amie Yulia nous présente le peintre ouzbek Jamol Usmanov à Tachkent. Il nous offre le thé puis un plov délicieux préparé par son épouse, exemple de l’hospitalité ouzbèke, et nous fait faire le tour de son atelier. La décoration est composée avec goût de nombreuses de ses oeuvres, sculptures, peintures, installations... jusqu'au lampadaire qui éclaire la pièce en cette soirée de printemps. Nous apprenons que Hugues aimait beaucoup l'endroit et le travail de l'artiste.

Nous découvrons le travail de Jamol : De nombreuses toiles à la peinture à l’huile aux thèmes d’inspiration soufie. Jamol est très philosophe, les symboles ont donc une grande importance dans sa peinture. Il a réalisé également plusieurs séries de vidéos au message symbolique (sur le temps qui passe, l’importance de saisir la vie…)

IMG_3534

C’est aussi un sculpteur aux nombreux projets tridimensionnels.

Nous sommes donc face à un artiste complet qui multiplie les techniques, ce jusqu’aux installations.

Diplômé du théâtre de Tachkent et de l’Institut des arts de Tachkent, département de la peinture, Jamol est devenu membre de l'Académie des Arts de l'URSS en 1987. Il a fait dans les années 1990 et 2000 de nombreuses expositions, collectives ou individuelles, partout dans le monde (Etats-Unis, Pays-Bas, Angleterre, Allemagne, Malaisie, Maroc, Azerbaïdjan, Suisse...) 

Depuis, quelques dates :

2007 - 2011 - Salon international de l'art conceptuel "Signes du temps." Tachkent, Ouzbékistan

2010 - Exposition d'art contemporain et d'art vidéo «Rencontres Internationales» (Madrid-Paris-Berlin)

2011 - Quatrième Biennale de Moscou d'art contemporain. Projet sur l’Arcadie. Moscou

2011 - Exposition personnelle "Réflexion" dans la galerie de la Banque nationale (Tachkent)

2012 - Exposition personnelle au Musée Oriental - Moscou

2012 – Exposition au musée d'art moderne à Xin Zyan, Chine.

2013 - Exposition à la galerie Ilkhom - Tachkent

2013 – Exposition « À la croisée des chemins, Art contemporain du Caucase et d'Asie centrale ».  Galerie Sothebys à Londres. Sa série « dream » y a été particulièrement retenue.

2014 - Exposition à la galerie Ikuo Hirayama -Tachkent.

Le rêve est un thème récurrent dans l’œuvre de Jamol Usmanov. Il représente le sommeil, le calme. Ses personnages sont endormis, paisibles loin des malheurs du monde matériel, entourés de jardins exquis et de détails délicats, proches de la nature. C’est une vision très éloignée de notre regard occidental déformé par les « traumatismes ».

Ses personnages voyagent par le rêve et la pensée. Inspirée par la poésie médiévale orientale de Jalal ud Din Rumi, Mir Alisher Navoï, Nizami Gandjavi et d'autres poètes ou mystiques persans, l'œuvre de Jamol Usmanov est pleine de références à la philosophie soufie. Les philosophes soufis utilisent l'introspection pour atteindre Dieu. Ainsi les rêves, en tant qu’état d'extase méditative, deviennent un moyen important de se détourner du monde extérieur afin de trouver son propre cheminement spirituel. Les peintures de Jamol Usmanov sont le reflet de la conception de l'artiste de ce voyage. Son travail dégage un sentiment de tranquillité qui invite le spectateur, imprégné de l'harmonie des formes et des couleurs, à se transporter dans son propre monde imaginaire.

reve

JAMOL USMANOV, série “Rêves”  Huile sur toile
114 / 148cm,  2010.

Jamol Usmanov dédie cette peinture à son fils. 
Sur le tableau, le rêve du jeune garçon est riche de messages cachés.
Les cerises que les oiseaux portent dans leur bec sont synonymes de bonnes nouvelles, tandis que le
serpent symbolise la sagesse. Les oiseaux qui volent sont des incarnations de l'âme.Dans cette peinture,
l'artiste transpose magistralement les métaphores de la poésie soufie afin de nous communiquer sa
propre vision du monde.

En effet, Jamol Usmanov utilise les métaphores et les contrastes (une lumière mystérieuse s’opposant à un grand réalisme visuel) pour amener le spectateur à réfléchir, pour le conduire à la Vérité. 

usmanov02_big

 

Comme ce tableau de la série « Réflexion », évoquant à la fois le cycle des saisons et la nature qu’il nous faut préserver.

Jamol Usmanov conçoit ses séries comme un voyage et prolonge les thèmes de ses peintures dans l’espace tridimensionnel, au travers de la sculpture. 

IMG_6279

S5020041

Les deux formes de connaissances

 

"... L’espace offre une liberté d’action unique. La créativité et la capacité à mettre en œuvre des projets y sont infinies ...

... Nous vivons maintenant une époque intéressante. Nous avons changé de millénaire. Dans le cadre de cette transition - que cela nous plaise ou non - inconsciemment nos états d’esprits ont changé. Les gens sont de plus en plus cosmopolites, nous nous interrogeons davantage sur le sens de la vie, ce qui va arriver à l'humanité, d'où nous venons? Nous sommes préoccupés par les problèmes de notre naissance, de notre histoire, etc. Dans ce contexte, ma référence au symbolisme pour traiter de ces sujets était naturelle."

Propos de Jamol Usmanov.

 

Отражение

 

Série "Réflexions", 2008.

le langage des oiseaux

 

Le langage des oiseaux, 1996

 

Site de l'artiste : http://jamolusmanov.blogspot.fr/



Posté par Echangesculture à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]