à Longeville lès Metz, le 26 Septembre 2015

AZERBAÏDJAN-PROJECT-DOSSIER-DE-PRESSE (2)

 

Tarana Monbarbut ou Tarana Paris Bakou Née à Shusha en Azerbaïdjan, adossé au Caucase oriental et baigné par les eaux de la mer Caspienne. Dès sa prime enfance elle affectionne la musique, entreprend l’étude du piano et suit des cours de chant au conservatoire de Shusha, berceau de la culture azérie. Ses prestations lors de concours scolaires ou d’événements particuliers sont appréciées et couronnées de succès tant son timbre de voix est singulier. A dix-sept ans, elle découvre une nouvelle forme musicale Jazz à travers la musique du grand Vagif Mustafazade. Sensible à cet univers musical, elle pousse la porte des clubs de Jazz de Bakou pour écouter les artistes musiciens. Aux côtés de ces jazzmen, elle s’initie à leur technique puis les accompagne sur scène et interprète à l’envie leurs chansons à l’occasion de mariages. C’est au cours de l’année 2001 que Tarana saisit l’opportunité de parfaire son français à la faveur d’un séjour en France et plus précisément dans la ville natale de Victor Hugo, à Besançon (25) avant de rejoindre, découvrir et affectionner Paris où elle est admise dans la prestigieuse faculté de La Sorbonne ; elle y poursuit durant cinq ans des études de langues, obtient un Master 2 LLCE Journalisme
La passion de la musique, langue universelle s’il en est, l’anime toujours, elle intègre alors courant 2004 et 2005 la manufacture de la chanson à Ménilmontant qui lui permet d’aborder et de travailler un répertoire de chansons française. En 2008 elle retourne en Azerbaïdjan, pour se ressourcer, puiser de nouvelles sources d’inspiration, partager ses émotions, échanger ses expériences et se consacrer exclusivement à son art. Au gré de ses rencontres, elle étudie auprès de Vagif Guerayzade, célèbre compositeur azéri et travaille sa voix avec la chanteuse lyrique Inara Babaeva. La même année elle est lauréate du Festival de Jazz des jeunes de Bakou. Après une pause Bébé, elle reprend en 2011 ses activités artistiques avec un succès grandissant.

AZERBAÏDJAN-PROJECT-DOSSIER-DE-PRESSE (4)
Elle réalise fin 2014 l'Album - Esquisse - première oeuvre musicale Franco-Azerbaïdjanaise.

Ambassadrice de deux cultures, Tarana s'établit à Paris pour mener sa vie rêvée d’artiste. Sous le pseudonyme de Tarana Paris Bakou elle enchaîne les scènes à travers la France, l'Azerbaïdjan, l'Angleterre et la Russie.

 

Le 26 Septembre 2015, à Longeville les Metz

"Le Projet AZERBAÏDJAN"

C'est l’occasion de faire connaissance avec ce Pays. L’artiste vous propose avec ce spectacle un voyage inédit à travers le plus grand pays du Caucase. Ce spectacle mélangeant sur la même scène chanson en live, images époustouflantes et vidéos HD permettra au public une immersion fantastique en Azerbaïdjan.
Une vingtaine de chanson en Azerbaïdjanais mais aussi en Français permettront aux spectateurs de parcourir pendant 1h15 l’Azerbaîdjan et sa mosaïque d’influences.